Quel futur pour les interfaces graphiques pour les mal-voyants ?

Intervenant(s) : Jean-Philippe MENGUAL

  • Langue : English
  • Niveau : Débutant
  • Type d'événement : Conférence
  • Date : Mardi 10 juillet 2012
  • Horaire : 14h40
  • Durée : 40 minutes
  • Lieu : Uni Mail R170

Vidéo : http://video.rmll.info/videos/accessibilite-quel-futur-pour-les-interfaces-graphiques-pour-les-malvoyants/

Résumé

Alors que la sortie de Windows 8 est imminente, que Gnome3 a changé totalement sa disposition et que KDE fait de même, certaines interrogations apparaissent aujourd’hui en matière d’interface utilisateur. En effet, pendant plus de 15 ans, sous l’influence de Microsoft, les interfaces graphiques se devaient d’être conviviales, c’est à dire de permettre à l’utilisateur d’ouvrir une application à partir de différents endroits (dans un menu, sur le bureau, etc.) Mais aujourd’hui, en rendant les interfaces graphiques quasiment identiques sur les smartphones, les tablettes et les ordinateurs, les choses évoluent : d’une part, le bureau tend à disparaître et d’autre part, l’utilisateur doit entre une idée pour trouver une application. L’accessibilité devient dès lors de plus en plus problématique. Cependant, dans le même temps, de gros efforts sont également fournis en faveur de l’accessibilité dans le monde des interfaces graphiques, même dans la communauté des logiciels libres et ce, bien que peu de personnes y soient confrontées. Quelle est la situation ? Quelle est la place et le potentiel de ces nouvelles interfaces ? Qu’en est-il de la ligne de commande ?

Biographie

Fonctionnaire, mon handicap m’a amené à me tourner rapidement vers le logiciel libre, d’abord pour des questions de coût, ensuite par éthique. Découvrant la philosophie libriste et l’environnement graphique ainsi qu’une synthèse vocale en 2008, j’ai commencé un investissement plus poussé dans la communauté. Animateur suppléant du groupe de travail Accessibilité et logiciels libres de l’April, Président de Traduc.org, traducteur de Linux From Scratch, responsable de quelques paquets Debian, ces activités m’ont amené à fonder une auto-entreprise : accelibreinfo ; qui se propose d’équiper les personnes déficientes visuelles en logiciel libre.