Mise en œuvre de systèmes d’information sur la santé opensource dans les pays à revenu faible ou moyen - un retour d’expérience

Intervenant(s) : Claudio Zaugg

  • Langue : English
  • Niveau : Débutant
  • Type d'événement : Conférence
  • Date : Mercredi 11 juillet 2012
  • Horaire : 09h20
  • Durée : 40 minutes
  • Lieu : Uni Mail R170

Résumé

Dans tout système de soins de santé, les systèmes d’information hospitalier (SIH) jouent un rôle central - non seulement dans le partage et l’analyse des résultats de santé, mais pour informer la prise de décision. Cependant, de nombreux pays (à la fois pour ceux à hauts et à faibles revenus) éprouvent des difficultés à choisir les bons produits, les normes et les stratégies à mettre en œuvre le SIH et ses sous-systèmes. En outre, les pays disposant de ressources limitées ont souvent aussi un affaiblissement des infrastructures TIC, la capacité de support et un choix plus réduit de fournisseurs de logiciels. Les exigences des différentes parties prenantes font de la conception du système, de l’analyse des données et des rapports des activités encore plus difficiles. L’étude se penche sur les promoteurs et les obstacles issus d’exemples de divers systèmes d’information opensource évalués ou mis en place par le Swiss TPH dans le cadre de projets d’aide pour l’étranger principalement financés par la Coopération suisse au développement. Par exemple, l’institut lui-même a investi dans la construction d’un système d’information pour les dispositifs médicaux dans plus de quatre pays depuis 2009, qui à ce jour, prend en charge la gestion du matériel médical dans plus de 200 établissements de santé à travers le monde. En outre, le Swiss TPH capitalise sur l’expérience pratique du support opensource des SIH comme les plates-formes de télémédecine. En règle générale, les facteurs de réussite majeurs identifiés sont la volonté politique, des investissements rationalisés et la mise en œuvre effective d’une politique cybersanté du gouvernement central et local. Ainsi, la bonne gouvernance est nécessaire pour éviter un fournisseur unique de solutions et des normes propriétaires. La technologie Web a aidé à surmonter des problèmes avec le matériel informatique du client, le traitement des données et de stockage, et facilite le soutien et la maintenance. L’architecture open source et le gain d’un développement mixte permettent d’établir une base solide pour le support logiciel local durable. D’autre part, l’expérience montre également que les solutions open source dans des contextes à revenu faible et intermédiaire sont souvent confrontés à des difficultés dans les domaines de la responsabilisation, le professionnalisme, les acteurs du marché local et un écart grand public / privé. Particulièrement parce que la question de préférer l’open source dans ce contexte ne peut être une réponse générale, il est impératif de s’appuyer sur l’expérience et de bonnes pratiques afin d’éviter les erreurs, faire le meilleur usage des ressources, et faire preuve d’innovation pour le système de santé.

Biographie

Claudio Zaugg is a trained Biomedical Engineer with a Master’s degree in International Health (MIH). Before joining the Swiss Tropical and Public Health Institute (Swiss TPH) he has worked for European biomedical research in international development projects. Since 2008 he is with the Swiss TPH and works as a Project Manager at the Health Technology and Telemedicine Unit of the Swiss Centre for International Health (SCIH). His unit is engaged in Health Technology planning- and assessment, physical resource management in health systems, and with Information and Communication Systems (ICTs) in resource constraint settings. Having designed, developed and introduced open source eHealth applications in both high- and low-income countries himself, he is a strong advocate for open and free software and the vast opportunities appropriate ICT applications are offering in today’s healthcare systems.

Documents joints